Essai nouvelle Corsa : le retour d’Opel

Cette nouvelle conception portant la signature d’Opel a tout pour fasciner les amoureux d’automobiles. Mieux, cette voiture signe le retour en scène de cette marque qualitative qui a connu des heures sombres par le passé. Aujourd’hui, avec son affiliation au PSA, cette nouvelle génération de voiture offre tout simplement, aux conducteurs, le charme et le confort connus au prestige de la marque. Parler de Corsa, c’est évoqué son apparence qui rappelle la Peugeot 208. Bien que la voiture n’en soit pas un copier-coller, cette citadine s’apparente au blitz.

Caractéristiques de la Corsa

L’apparence de cette voiture est la même que celle de la Peugeot 208. Cependant, aussi bien dans le fond que dans sa forme, la génération F de la Corsa se distingue nettement de toutes les autres conceptions de la marque. Sans être fade du dehors, la voiture paraît plus sage et encore plus pragmatique.

À bord, vous pourrez profiter de son i-cockpit qui se veut une véritable innovation. Elle est en outre plus pragmatique et plus rassurante pour l’utilisateur. Pour aller plus loin dans la présentation de ses caractéristiques, il faut dire qu’il n’y a pas à espérer un mini-volant ou des compteurs déportés à effet 3D pour la Corsa. De plus, ses matériaux sont certes de bonne qualité, mais leurs valeurs sont moins importantes que celles des matériaux de la 208.

Pour en venir aux sièges, ils sont dessinés avec un goût exquis. De ce fait, le conducteur peut facilement se trouver une position de conduite. De plus, il est très facile de lire les compteurs lorsque l’on se retrouve à bord de cette merveilleuse automobile. Cette dernière caractéristique est similaire à celle de la Peugeot 208.

Les avantages de la Corsa

Opter pour la série F de Corsa, c’est s’engager pour une voiture sérieuse. Au nombre de ses plus, on compte la conduite du véhicule qui est très facile, sa mécanique qui est agréable et la compétitivité de son prix.

Pour la conduite, la Corsa est équipée d’un écran central tactile. D’une utilisation facile, il est placé à une hauteur facilitant au conducteur un usage facile. Pour son fonctionnement, il ne se comporte pas comme un aimant à rétines. Les amoureux de bons véhicules étaient jadis habitués à la Peugeot sur le terrain des conceptions faciles à conduire. Avec la Corsa, Opel s’impose aussi par rapport à ce critère et rivalise dignement avec la concurrence.

Pour les personnes qui l’ont expérimenté, la Corsa est une véritable merveille et elle séduit dès que l’on parcourt les premiers mètres avec elle. Son fonctionnement repose sur une plateforme similaire à celle de la CMP. Que ce soit sur un terrain difficile ou non, l’agilité du véhicule vous permet de rouler en toute facilité. En particulier sur les routes à virages, le dynamisme de la voiture est hautement mis en valeur. Pour mieux vous servir, le constructeur a équipé la Corsa d’un train avant accrocheur. Son train arrière suit aussi le même rythme de façon naturelle.

Le châssis du véhicule est en outre digne de toute confiance. Sa direction est assistée et elle adoucit les sens. De même, lorsque vous choisissez l’une des versions de la voiture équipée de boîte automatique, le programme de conduite Sport ne change pas, quelle que soit la direction que vous choisissez. Cette dernière peut être lourde ou non.

La finition de la Corsa se présente avec des pneus de 17 pouces à flancs bas (45). Sa finition GS Line offre une grande fermeté au véhicule. Les défauts de la chaussée en ville sont sèchement répercutés par cette voiture. Son roulis est mieux contenu que celui de la CMP. Il en est de même de la maîtrise qu’elle offre pour les mouvements de caisse. Son moteur offre une résistance similaire à celle de la Peugeot 208.

Pour une meilleure prise en main, la version essence 1.2 turbo 130 ch est la meilleure recommandation. À ce choix, il faut simplement associer la boîte automatique à huit rapports. Elle convainc les utilisateurs. De plus, son moteur dégonflé à 100 ch en boîte mécanique est une option suffisante pour séduire l’utilisateur. Le tonus du véhicule est aidé par un poids mesuré.

Pour en venir à sa tarification, la Corsa séduit également les consommateurs de par son prix hautement compétitif. Cette nouvelle gamme de voitures est accessible à partir de 14 600 euros en dépit du passage de la marque sous le label PSA. Toutes ces aptitudes font de la voiture un objet d’enthousiasme beaucoup plus agréable à conduire que la CMP.

Les désavantages de la Corsa

En dépit de ses nombreux avantages, la Corsa a quelques désavantages dont il importe de tenir compte avant de se décider pour son choix. On peut commencer par citer la qualité de ses matériaux qui est un peu déplorée par les utilisateurs. Ce sont en grande majorité, des plastiques durs. Toutefois, la Corsa n’a rien d’indigent même si sa qualité est inférieure à celle de la Peugeot 208.

L’autre aspect qui enlève un peu à la Corsa sa valeur, c’est son siège arrière. Le confort qu’il offre est moins optimal que celui de la Peugeot 208. Son accès a un bord étriqué. L’angle d’ouverture de ses portières est limité et l’accès est plutôt étroit. De plus, la banquette est certes large, mais elle n’est pas indiquée pour les personnes aux grands gabarits. Celles-ci devront se tasser au maximum si elles ne veulent pas brimer leur chevelure. La fermeté de son amortissement est également à revoir.

La Corsa a 4,06 mètres de long et pourtant, elle n’est pas riquiqui. Comme voiture citadine, elle est moins accueillante que les autres voitures de la marque. Elle reste néanmoins un choix recommandable.

Pour finir, il faut simplement dire que la Corsa épouse parfaitement la vision qualitative que l’on connaît au conducteur Opel depuis ses origines. Cette voiture est le choix parfait des pragmatiques.